Les importations de matière issue de l’agriculture et de la pêche

La France est le 5ème importateur mondial en 2017. Les importations françaises sont comptabilisées sous toutes leurs formes, qu’il s’agisse de matières brutes (pétrole, céréales, coton brut, minerai de cuivre, fruits, liège naturel…), de produits semi-finis (pré-alliages de cuivre, de zinc, gasoil, mélange bitumineux, bois scié, copeaux de bois…) ou de produits finis (équipements de transport, marchandises en verre, préparations alimentaires diverses, tissus, jouets, vêtements, instruments de musique…). 
 
 
Pour l’année 2015, l’importation de matière issue de l’agriculture et de la pêche représentait 0,7 tonnes par habitant. Cette catégorie comprend une multitude de produits tels que les préparations alimentaires à base de viande, de poissons, de céréales ou encore le café, le chocolat, les produits manufacturés en cuir, laine, en soie et les fleurs. L’importation de ces produits a augmenté de 60% depuis les années 90.
 
Prenons l’exemple du poisson, la France étant la 2ième puissance maritime mondiale, avec 5.500 km de façade maritime, elle affiche tout de même un déficit commercial croissant pour les produits de la pêche et de l’aquaculture. La production couvre en 2015 seulement deux tiers de la consommation et les importations en valeurs s’élevaient à 4.9 milliards d’euros avec une croissance de 3,8% par an et des exportations stables. Selon le rapport « Fish dependence » de la New economic foundation, la France a cessée d'être autosuffisante dans ce domaine à partir du 25 mai 2015. 
 
Les sociétés importatrices de poisson en France se fournissent auprès de sociétés de la zone euro et aux Etats-Unis, Argentine, Koweït, Maroc, Tunisie ou encore en Indonésie. Les deux produits phares importés sont le saumon, qui provient de Norvège et d’Ecosse ainsi que les crevettes de Madagascar et d’Asie.
 
Le paiement de ces fournisseurs internationaux va de pair avec un paiement en devises étrangères telles que le dollar, la livre sterling, la couronne norvégienne ou encore la roupie mauricienne. Les entreprises françaises se tournent tout naturellement vers leurs banques pour réaliser ces transferts sans savoir qu’un courtier en devises reste la solution la plus pertinente et adaptée aux problématiques de change. 
 
Un établissement comme RationalFx offre à ses clients importateurs une réelle expertise sur le change de monnaies qui permet de payer son fournisseur à l’étranger en bénéficiant de taux de change très compétitifs et de frais réduits (au comptant) ou encore de se couvrir contre le risque de change (contrat à terme) sur ses besoins annuels dans le but de sécuriser ses marges commerciales. Nous mettons en place des solutions adaptées aux méthodes de chacun, économiques, simples et rapides.
 
Pour un conseil personnalisé, appelez-nous au 03 59 36 04 50.