22/06/2017 - LES DISCOURS CONTINUENT D’ANIMER LES MARCHÉS

EUR

Ce mercredi, la Banque Centrale Européenne a publié son bulletin économique. 

Selon le communiqué, les perspectives générales restent orientées à la baisse en raison de nouveaux facteurs, notamment les signaux en provenance des États-Unis sur une orientation davantage protectionniste en matière de politique commerciale.

La monnaie unique a donc poursuivi une évolution limitée face à ses principales contreparties. 

GBP

Hier, l'économiste de la Banque d'Angleterre Andy Haldane a confirmé que le gouvernement britannique envisageait encore davantage une hausse des taux d'ici la fin de l'année, la croissance et dans une moindre mesure l'inflation se révélant plus fortes qu'anticipées.

Cette conjoncture a donc joué en faveur d’une appréciation de la livre sterling face aux autres devises majeures.

USD

Ce mercredi, le dollar américain s’est légèrement déprécié face à ses principales contreparties, peu soutenu par les bons chiffres du secteur du logement dévoilés dans l’après-midi.

Actuellement, l’évolution hésitante du billet vert est due à une conjoncture duale : ce lundi, après que les remarques du président de la Réserve fédérale à New York William Dudley aient soutenu les prévisions d’une hausse des taux par la Fed, le président de la Fed à Chicago Charles Evans s’est quant à lui montré favorable mais plus réservé à ce sujet. Selon ce dernier, la Réserve fédérale pourrait se permettre d’attendre décembre voire plus longtemps, même en dépit d’une inflation qui justifierait un tel relèvement.  

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13:30 Inscriptions hebdomadaires au chômage (États-Unis)
15:00 Discours de Powell (FOMC / États-Unis)