21/06/2017 - CARNEY S’INQUIETE DES NEGOCIATIONS DU BREXIT

EUR

Dans la zone euro, nous retrouvons le Président de la fédération allemande des industries Monsieur Dieter Kempf, qui est venu confirmer ses prévisions de croissance économique. En effet, soutenue par les exportations, la première économie de la zone euro a annoncé une croissance économique de 1.5% sur l’année 2017.  

D’après ses dires, la réussite est due à un taux de change de l’euro faible, au prix du pétrole modéré et à la politique monétaire expansive de la Banque Centrale Européenne.

GBP

La livre s'est dépréciée dès le début de la séance d'hier. Pour rappel, jeudi a eu lieu le vote de la part des membres de la Bank Of England. Trois des huit votants ont opté pour une hausse des taux d'intérêt. 

Cependant, le président, Mark Carney, s'est exprimé hier à la Mansion House à Londres. Lors de son discours très attendu, il a ouvertement annoncé qu'il n'était pas encore approprié de rehausser les taux. Les craintes vis à vis du Brexit lui font penser que la consommation devrait ralentir dans les prochains mois.

USD

Hier, le discours d’Evans visait à rappeler que les fondamentaux de l’économie américaine sont actuellement respectés. Pour lui, les États-Unis poursuivent leur objectif d’inflation et une hausse des taux sera justifiée avant la fin de l’année.

Reprenant donc le discours de la Réserve fédérale américaine de la semaine dernière, le dollar s’est en conséquence renforcé durant l’après-midi.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13:00 Discours de Haldane, membre du MPC (BoE, Royaume-Uni)

16:00 Ventes de logements existants (Etats-Unis)

16:00 Stock de pétrole brut (Etats-Unis)